La justice exige l’amour

Le visage qui me regarde et me sourit presque de la photo que j’ai devant moi pendant que j’écris ces pages est un visage ouvert, lumineux et serein.

Le front intelligent, les yeux sombres, avec des pupilles noires liquides, qui ressortent comme des pierres précieuses sur le visage timide et doux, avec un sourire à peine évoqué.

« L’acte suprême de justice est nécessairement l’acte suprême d’amour s’il s’agit de la vraie justice et vice versa s’il s’agit d’amour authentique. »

Ces paroles de Rosario Livatino son écho dans mon esprit. Paroles qui sont son credo. Et aussi son héritage : la justice passe toujours par l’amour.

Chers amis, l’automne fait son entrée avec une date qu’il m’est absolument impossible de ne pas retenir : le 21 septembre 1990, le juge Rosario Livatino est décédé. Je suis, comme vous le savez, son biographe. J’ai consacré plus de 20 ans de ma vie à le faire connaître avec des conférences tenues dans des universités, des articles dans des journaux et des livres publiés. L’un d’eux, récemment publié en quatre langues, s’intitule « Rosario Livatino – La justice exige l’amour ».

Lisez gratuitement les premiers chapitres de mon livre sur Amazon, disponibles en italien, anglais, français et espagnol, pour faire connaissance avec une figure lumineuse de notre siècle.

Rosario Livatino. Un jeune homme pour qui l’idéal valait plus que la vie.

Mais aujourd’hui plus vivant que jamais et capable de parler encore à la conscience et au cœur des hommes et des femmes de ce millénaire.

Il est écrit, en effet, et non par hasard : « Ceux qui auront conduit beaucoup à la justice, brilleront à jamais comme des étoiles » (Dn 12, 3).

Lisez gratuitement les premiers chapitres de mon livre sur Amazon France: https://www.amazon.fr/dp/B091888JBS

Amazon Canada: https://www.amazon.ca/dp/B091BH9RF2